La solidarité par l'éducation

Le pouvoir de décider pour soi-même est le plus grand cadeau que l'on puisse donner à un être humain.

Projet d'amour, de respect et de partage

 

Une idée a germé dans la tête d’un enfant en quête de découvertes et de savoir, d’où nait  une philosophie qui s’assume à partir d’une vie d’ouverture culturellement métissée.  Deux mondes si différents mais humainement pareils : l’un se gave de matérialisme et l’autre d’espoir.   Parti de ces deux mondes tout en étant réaliste, l’enfant, devenu adulte, croit à l’idée que le superflu du monde des uns pourrait contribuer à améliorer la vie des autres. Le concept d’aide, qu’on vous présente, part de l’idée selon laquelle l’aide devrait aider celui ou celle qui la reçoit à se passer de cette béquille, c’est-à-dire à être autonome pour pouvoir voler de ses propres ailes.              

Aider, quelle que soit la raison qui le sous-tend, fait partie de la nature humaine, même si la méthode utilisée n’aboutit pas toujours au résultat voulu. Personne n’a le monopole de la bonne méthode; il faut donc élargir ses horizons et espérer y trouver des solutions adaptées.  Les petits changements apportent les plus grandes solutions.  Dans cette optique et par rapport aux enfants de Kodji, un village enclavé au sud-ouest du Benin (Afrique), une petite aide contribuerait certainement à étancher leur soif de savoir.

        

Il ne s’agit pas de sauver ces enfants d’une guerre ou d’une famine, mais de les aider à être autonomes et solidaires, tant entre eux-mêmes qu’avec le monde extérieur. Nous sommes de l’avis que l’éducation reste l’un des meilleurs moyens dont a besoin chaque enfant pour être autonome, car de cette dernière découlent des possibilités infinies d’épanouissement, de partage et de respect réciproque. En fait, ce sont là des qualités nécessaires pour prévenir toute forme de violence gratuite. Nous visons également un changement communautaire plutôt que celui basé seulement sur l’individu.  Une multitude de projets peut être explorée. Nous en avons développé quelques-uns.

Ils sont maintenant 54 enfants, filles et garçons de tous âges qui ont été choisis dans notre réseau.  Ces enfants veulent continuer leurs études au secondaire, mais ils n’en ont pas les moyens financiers. Nous voulons leur offrir la possibilité d’obtenir une instruction.  Les enfants sont conscients des conditions pour recevoir l'aide: travailler fort pour réussir et participer activement dans leur communauté. 

Nous sommes également à développer un projet de construction d’un centre culturel qui permettra entre autres des échanges multiculturels et des services tant d’éducation que de formation à la communauté.                                       

Nous avons calculé que $100.00 dollars par enfant couvrent les frais de scolarité, fournitures scolaires, et possiblement des frais médicaux pour des soins de base. Les participants à notre projet, que ce soit du côté africain ou canadien, sont au courant que l’argent récolté doit parfois être partagé entre les enfants bénéficiaires et la communauté en général. Toute somme récoltée supérieure au besoin des enfants sera mise au service des enfants par l'achat de livres scolaires et de la communauté par le biais du centre communautaire.

         Merci pour l'aide apportée aux enfants de Kodji.